Rhinostop

Qu’est-ce que Rhinostop et quand est-il utilisé? 

Rhinostop est utilisé contre les rhumes de diverse nature. Il est conçu pour être appliqué dans les narines, où il exerce un effet vasoconstricteur et décongestionnant des muqueses du nez et de la gorge. Cet effet permet au patient enrhumé de respirer plus facilement par le nez.

L’action de Rhinostop se manifeste en quelques minutes et peut persister jusqu’à 10 heures.

L’efficacité de Rhinostop est comparable à une solution avec double concentration de princip actif mais sans acide hyaluronique. La formulation de Rhinostop avec acide hyaluronique pour prévenir la muqueuse nasale sèche.

Quand Rhinostop ne doit-il pas être utilisé? 

Si vous avez subi une intervention chirurgicale par voie transnasale, c’est au médecin de décider si vous pouvez employer Rhinostop. Cette restriction s’applique aussi à tous les autres produits vasoconstricteurs utilisés dans le nez. Rhinostop ne doit pas être utilisé en cas de muqueuse nasale sèche (rhinitis sicca) ou en cas de glaucome à angle aigu. Si vous présentez une allergie envers le principe actif (xylométazoline) ou à l’un des adjuvants de Rhinostop, évitez de recourir à ce médicament.

Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de l’utilisation de Rhinostop? 

Comme d’autres médicaments contre le rhume, Rhinostop peut entraîner chez les patients sensibles des troubles du sommeil, de la vue ou des vertiges. Veuillez consulter votre médecin si ces manifestations sont très gênantes, si votre rhume persiste ou s’aggrave, ou si d’autres troubles apparaissent. Rhinostop doit être utilisé avec précaution en cas d’hypertension, maladie cardio-vasculaire, hyperthyréoïdie ou de diabète.

Sans avis médical, Rhinostop ne doit pas être utilisé pour plus d’une semaine. Lors d’utilisation prolongée, une congestion médicamenteuse de la muqueuse nasale (rhinitis médicamentosa), similaire aux symptômes d’un rhume, peut se manifester.

Veuillez informer votre médecin, pharmacien ou droguiste si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!) en usage interne ou externe.

Rhinostop peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement? 

Par précaution, vous devriez renoncer si possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin, du pharmacien ou du droguiste.

À cause de son effet vasoconstricteur il faudrait renoncer à prendre Rhinostop durant la grossesse. Durant l’allaitement Rhinostop devrait être pris seulement sur conseil du médecin.

Comment utiliser Rhinostop? 

Sauf autre prescription du médecin, la posologie usuelle est la suivante: 

Adultes et enfants de plus de 12 ans 

2 giclées de Rhinostop 50 dans chaque narine, 3 fois par jour.

Enfants à partir de 6 jusqu’à 12 ans 

1 giclée de Rhinostop 50 dans chaque narine, 3 fois par jour.

Enfants entre 3 et 6 ans 

1 giclées de Rhinostop 25 dans chaque narine, 2 fois par jour.

Nourrissons et enfants jusqu’à 3 ans 

1 giclée de Rhinostop 25 dans chaque narine, 1–2 fois par jour.

La durée maximale du traitement est d’une semaine (voir «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de l’utilisation de Rhinostop?»).

Mode d’emploi du spray doseur (sans gaz propulseur) 

Enlever le capuchon de protection. Avant la première utilisation, pomper plusieurs fois jusqu’à l’obtention d’un nuage homogène. Introduire l’embout de l’appareil dans la narine et exercer une seule pression énergique sur les ailettes du spray doseur. Pour les applications ultérieures, le spray doseur est immédiatement prêt à l’emploi.

Veuillez vous conformer au dosage figurant dans la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez vous adresser à votre médecin, pharmacien ou droguiste.

Quels effets indésirables Rhinostop peut-il provoquer? 

L’utilisation de Rhinostop peut provoquer les effets secondaire suivants:

rarement une sensation de brûlure dans le nez et la gorge, de l’irritation locale, des nausées, des maux de tête et une sécheresse de la muquese nasale.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin, pharmacien ou droguiste.

A quoi faut-il encore faire attention? 

Rhinostop doit être conservé à l’abri de la chaleur à température ambiante (15–25 °C) et hors de portée des enfants. Rhinostop ne peut pas être utilisé au-delà de la date imprimée sur l’emballage avec la mention «Exp».

Si vous possédez des médicaments dont la date de péremption est échue, veuillez les rendre à votre pharmacien, qui se chargera de leur élimination.

Votre médecin, votre pharmacien ou droguiste qui disposent d’une information détaillée destinée aux représentants des professions médicales peuvent vous donner des renseignements complémentaires.

Que contient Rhinostop? 

1 ml contient:

Principe actif: 0,5 mg chlorhydrate de xylométazoline.

Rhinostop 50: spray doseur avec 50 µg chlorhydrate de xylométazoline par giclée.

Rhinostop 25: spray doseur avec 25 µg chlorhydrate de xylométazoline par giclée.

Excipients 

Rhinostop 25/50: acide hyaluronique, cons.: p-hydroxybenzoate de méthyle et de propyle sodiques (E 219, E 217), déhydroacétate sodique et autres adjuvants pour l’obention d’une solution physiologique.

Numéro d’autorisation 

55332 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Rhinostop? Quels sont les emballages à disposition sur le marché? 

Rhinostop 50: En pharmacie et droguerie, sans ordonnance médicale.

Rhinostop 25: En pharmacie, sans ordonnance médicale.

Rhinostop 25/50: spray doseur de 10 ml à 0,05%. 

Titulaire de l’autorisation 

IBSA Institut Biochimique, 6903 Lugano.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2004 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).