Solmucol Ampoules

 Qu’est-ce que Solmucol 10% et quant est-il utilisé? 

Solmucol 10% contient comme principe actif l’acétylcystéine, un agent mucolytique, qui fluidifie les sécrétions denses et visqueuses, difficiles à expectorer, typiques de nombreuses maladies des voies respiratoires. La fluidification de ces sécrétions en favorise l’expectoration et calme la toux. La respiration en résulte facilité. 

Solmucol 10% est indiqué dans le traitement des affections des voies respiratoires, accompagnées de sécrétions denses et visqueuses telles que, par exemple, toutes les formes de bronchite, laryngite et sinusite. Solmucol 10% peut également être utilisé comme traitement complémentaire d’une affection congénitale du métabolisme, qui se manifeste au niveau des voies respiratoires et digestives par une production accrue de mucosités dont la consistance est en outre plus épaisse (mucoviscidose). 

Solmucol 10% ne doit être utilisé que sur prescription médicale. Seule l’administration par inhalation peut être pratiquée par le patient.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement? 

Boire abondamment favorise l’action de Solmucol 10%. Le tabagisme contribue à la formation excessive de mucosités bronchiques. En renonçant à fumer, vous pouvez soutenir l’action de Solmucol 10%.

Quand Solmucol 10% ne doit-il pas être utilisè?

Solmucol 10% ne doit pas être utilisé en cas d’allergie au principe actif ou à l’un des excipients, si vous souffrez d’un ulcère de l’estomac ou de l’intestin ou si vous allaitez. De plus, vous ne devez pas utiliser Solmucol 10% en même temps qu’un médicament calmant la toux, car ce dernier coupe la toux et diminue l’autonettoyage naturel des voies respiratoires; l’expectoration des mucosités fluidifiées s’en trouve diminuée et cela peut conduire à l’engorgement des mucosités bronchiques, avec le risque que surviennent des spasmes bronchiques et des infections des voies respiratoires. Votre médecin sait ce qu’il convient de faire dans de tels cas.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Solmucol 10%? 

Si, lors d’une utilisation antérieure d’un médicament contenant le même principe actif que Solmucol 10% (Acétylcystéine), vous avez observé des réactions d’hypersensibilité (allergies) au niveau des bronches sous forme de crampes (appelées bronchospasmes) accompagnées de difficultés respiratoires ou des réactions d’ordre plus général (p.ex. démangeaisons, éruptions cutanées, accélération du pouls ou vertiges), il est indispensable de signaler ce fait à votre médecin afin qu’il dépiste toute disposition à une hypersensibilité des bronches ou aux allergies avant de commencer le traitement. Si de telles réactions devaient se développer pendant le traitement, cessez-le immédiatement et informez-en votre médecin.

Si vous êtes asthmatique et si vous suivez un traitement avec Solmucol 10% à l’aide d’un appareil d’inhalation, votre médecin peut vous conseiller de prendre en même temps des bronchodilatateurs (médicament contre le rétrécissement des bronches). Si, malgré cette précaution, un bronchospasme devait se développer, cessez immédiatement l’inhalation et veuillez immédiatement demander l’avis de votre médecin. 

Veuillez informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique, vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Solmucol 10% peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement? 

Si vous êtes enceinte, si vous souhaitez le devenir ou si vous allaitez, vous devriez par prudence renoncer à prendre des médicaments. En ce qui concerne Solmucol 10%, on ne sait pas jusqu’à présent s’il peut avoir des effets indésirables sur l’enfant à naître ou sur le nourrisson. Par précaution, vous ne devriez prendre ce médicament pendant votre grossesse que si votre médecin vous l’a expressément recommandé.

Si vous devenez enceinte pendant le traitement, informez-en votre médecin. 

Si, pour des raisons impérieuses, vous devez prendre Solmucol pendant la période d’allaitement, vous devriez, par précaution, renoncer à allaiter votre enfant.

Comment utiliser Solmucol 10%? 

Solmucol 10% est à utiliser pour des inhalations. 

Sauf prescription spéciale de votre médecin:

Adultes: une ampoule, 1–2 fois par jour

Enfants (dès l’âge où une collaboration active peut être requise): ½ ampoule, 1–2 fois par jour.

Avant votre premier traitement par inhalation, votre médecin vous instruira de façon adéquate afin de garantir la meilleure efficacité possible de ce médicament. 

On recommande d’utiliser des appareils d’inhalation avec des éléments en verre ou en plastique. Si vous utilisez des appareils avec des pièces métalliques ou en caoutchouc, il faut les laver à l’eau immédiatement après l’emploi.

Injection intramusculaire, injection intraveineuse, instillation dans les bronches, lavage de certaines cavités corporelles 

Ces modes d’administration sont de la seule compétence du médecin. 

Si la production excessive de mucosités, et la toux qui en résulte, ne diminuent pas après une semaine de traitement, il convient de consulter un médecin, afin qu’il détermine l’origine de ces symptômes et qu’il exclue par exemple l’éventualité d’une complication plus sévère des voies respiratoires. 

Solmucol 10% peut interférer chimiquement avec diverses substances, lorsque celles-ci sont mélangées dans la solution pour inhalation. Si vous prenez d’autres médicaments, veuillez donc les administrer séparément de l’aérosol, à moins que votre médecin ne vous ait expressément prescrit le contraire (comme par exemple dans le cas de certains bronchodilatateurs, voir «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de l’utilisation de Solmucol 10%?»).

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez- vous à votre médecin ou a votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Solmucol 10% peut-il provoquer? 

La prise ou l’utilisation de Solmucol 10% peut provoquer les effets secondaires suivants: Si vous êtes particulièrement sensible, par exemple asthmatique, des difficultés respiratoires avec sensation de restriction peuvent survenir, mais rarement, en faisant des inhalations. On peut prévenir cet inconvénient en prenant simultanément un bronchodilatateur. Or, ce n’est que votre médecin qui peut décider de vous prescrire un bronchodilatateur. La thérapie d’inhalation cause rarement une inflammation de la muqueuse buccale, des nausées, des vomissements, de la somnolence, des écoulements nasales sévères, de la fièvre.

Chez des personnes particulièrement sensibles, des réactions allergiques peuvent se manifester sous forme de réactions de la peau (éruptions cutanées, démangeaisons) et des organes respiratoires (difficultés respiratoires, spasmes bronchiques). Dans un tel cas, vous devez immédiatement interrompre l’inhalation de Solmucol 10% et consulter le médecin. 

La sensation collante du visage après inhalation à l’aide d’un masque, peut être aisément éliminée après lavage avec de l’eau.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. 

A quoi faut-il encore faire attention?

Solmucol 10% doit être conservé à l’abri de la lumière et de la chaleur (au-dessous de 25 °C), dans un endroit sec et tenu hors de portée des enfants. Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient. Après l’ouverture, l’ampoule doit être utilisée dans un délai de 24 heures. 

La légère odeur de soufre qui se dégage lors de l’ouverture de l’ampoule se dissipe rapidement et n’a aucune influence sur l’efficacité du médicament. 

Si vous possédez des emballages dont la date de péremption est échue, veuillez les rendre à votre pharmacien qui se chargera de les éliminer. 

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels. 

Que contient Solmucol 10%? 

Principe actif: N-acétylcystéine; 300 mg en 3 ml de solution. 

Des excipients.

Numéro d’autorisation 

51689 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Solmucol 10%? Quels sont les emballages à disposition sur le marché? 

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballage de 5 ampoules.

Titulaire de l’autorisation 

IBSA Institut Biochimique SA, via al Ponte 13, 6903 Lugano.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mai 2005 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).